Mon parcours

Initialement docteur en pharmacie, mes années de travail en officine m’ont permis d’être au contact de personnes aux demandes -et parfois aux souffrances- très variées.

Si les traitements médicamenteux me semblaient souvent utiles et parfois indispensables, j’étais au fil des années de plus en plus convaincue que nombre de souffrances pourraient s’apaiser et se transformer par un travail sur soi, une meilleure compréhension de ses fonctionnements intimes.

C’est ainsi tout naturellement que j’ai rencontré la Gestalt-thérapie: tout d’abord comme patiente, puis comme étudiante, enfin comme thérapeute. Avant de m’installer dans la vallée de Chamonix, j’ai exercé une dizaine d’années dans le sud de la France.

Je suis très touchée par sa théorie. En effet cette approche, qui met la rencontre, le lien et la conscience au premier plan, me semble particulièrement adaptée pour aborder les problématiques individualistes de notre époque,surtout en Occident.

Formée à L’Institut Français de Gestalt-Thérapie (IFGT)- 1000 heures de formation réparties sur 6 années, j’ai acquis en complément une formation à la psychopathologie (100 heures de sémiologie clinique et pathologie).

J’ai de plus intégré un programme de supervision de thérapeutes. Ceci permet, entre autres, de vérifier que les problématiques propres du thérapeute n’interfèrent pas dans le travail thérapeutique. C’est une sécurité pour le patient.

Enfin je continue avec appétit mon chemin de connaissance et d’expérimentation via une formation continue.

Déontologie

En tant que membre du Collège Européen de Gestalt-thérapie (CEG-t), j’adhère à son code de

déontologie, qui définit des principes généraux et établit les normes de conduite professionnelle des gestalt thérapeutes, membres du CEG-t.

Voir le code de déontologie